IAT Lille IAT Lille École Spécialisée en Psychothérapie Relationnelle et Intégrative / Analyse Transactionnelle

Sans titre 1ESPRI-AT

École Spécialisée en Psychothérapie Relationnelle et Intégrative / Analyse Transactionnelle

La Psychothérapie Relationnelle Intégrative (IP), c'est quoi ?

richard erskine img

La Psychothérapie Relationnelle Intégrative

(Ecole de Richard G. ERSKINE)

La Psychothérapie Relationnelle Intégrative (PRI) est un corpus théorique des plus contemporains.
Cette théorie donne une connaissance fine des schémas relationnels inconscients, tels que les styles d’attachements, les schémas de contact interne et externe, et s’appuie sur des méthodes qui permettent un travail subtil de co-création entre le patient et le thérapeute et ainsi que la transformation de ces schémas relationnels.
Ce corpus permet de travailler avec la relation thérapeutique déclinée à travers tous les concepts et méthodes—comme outil principal d’accompagnement. L’intersubjectivité est au cœur du travail psychothérapeute intégratif.

 

Il permet également d’amener des patients vers la réparation de traumas très archaïques dans le respect, en harmonisation et en plein contact avec eux.
Nos patients nous communiquent leur histoire consciemment et aussi inconsciemment avec leurs attitudes, leurs comportements, leurs émotions, leurs tensions, leur corps, leurs manières d’être en relation, leurs mots et bien sûr, leurs maux.
Ils mettent en œuvre cette histoire dans la relation avec leur thérapeute.
Les concepts de la Psychothérapie Intégrative permettent de décoder cette histoire de manière fine et sa méthodologie donne aux thérapeutes les moyens de les accompagner avec puissance et délicatesse, et ce, jusqu‘à la réparation de traumas très archaïques dans le respect, en harmonisation et en plein contact avec eux.
En effet, la Psychothérapie Relationnelle Intégrative s’appuie sur une idée simple et complexe : c'est dans la relation thérapeutique que nous nous harmonisons et nous impliquons pour accompagner nos clients à guérir des défaillances relationnelles vécues.
L’harmonisation et l’implication s’apprennent et cette méthodologie s’appuie sur un corpus théorique et méthodologique cohérent et puissant.

 

Définition

La psychothérapie relationnelle intégrative s’appuie sur des concepts et méthodes solides et rigoureux qui sont pour beaucoup connus de nombreux professionnels. Cependant, ces concepts propres ou ceux importés d’autres courants théoriques, sont mis en œuvre ou transformés via un prisme qui repose sur trois éléments fondateurs : 
  • l’être humain ne peut se développer sans relation.
  • Le développement naturel de l’enfant—ce que nous en savons aujourd’hui.
  • Et les principes philosophiques qui énoncent entre autres que « être humain a un élan inné à vivre » ou «’il n’y a pas de » mais des perturbations et défaillances relationnelles ».

Ainsi, la relation étant une nécessité pour se développer, la psychothérapie relationnelle intégrative s’appuie naturellement sur la relation thérapeutique comme le cœur de l’espace de transformation pour le patient et la base pour utiliser l’intersubjectivité.
La Psychothérapie Relationnelle Intégrative tient bien compte évidemment de l’âge développemental du patient manifesté par ses schémas relationnels inconscients.
La co-construction de cette relation émane de ce corpus théorique solide et cohérent ainsi que la conscience du thérapeute de ses propres schémas—permettant ainsi de travailler en conscience ces schémas relationnels inconscients.
La Psychothérapie relationnelle Intégrative a intégré la compréhension du fonctionnement humain de différents courants théoriques : approche centrée sur la personne, Gelstat, psychanalyse intersubjective, Analyse Transactionnelle… Transformées par la vision PRI, ces approches se trouvent enrichies et nourrissent la dynamique relationnelle thérapeutique.

 

Le terme « intégrative » se réfère à plusieurs aspects :
  • L’intégration de la théorie, c'est-à-dire constituer un corpus théorique cohérent et spécifique à partir des différentes approches de psychothérapie dans leur aspect affectif, cognitif, comportemental, physiologique et relationnel.
  • L’intégration du client, en traitant des aspects du Soi désavoués, ignorés ou non résolus et à les intégrer pour une meilleure cohésion du Soi.
  • L’intégration du thérapeute, qui permet de développer sa capacité d'assimilation et d'harmonisation des différents concepts selon sa propre personnalité. Les psy PRI développent une attitude et une identité relationnelle spécifique dans leur pratique.

 

D’où vient la Psychothérapie Relationnelle Intégrative ?

La PRI a été conçue et développée par Richard G. Erskine.
Elle est le fruit d’une longue expérience à la fois théorique, clinique, d’enseignement et de supervision.
Richard G. Erskine est Docteur en Psychologie Clinique depuis 1967, Gelstat-thérapeute, psychanalyste de l’intersubjectivité, enseignant et superviseur certifié en Analyse Transactionnelle (TSTA), thérapeute rogerien.
Il s’est d’abord spécialisé dans le traitement des enfants sévèrement perturbés, a dirigé un groupe thérapeutique dans une prison de haute sécurité. Par la suite, dans sa pratique de psychothérapeute, il s’est spécialisé dans le traitement de l’obsession, de la dissociation, et du processus schizoïde, etc.
En 1972, en tant que professeur à l’université de l’Illinois, Dr Erskine développa les concepts initiaux de la psychothérapie intégrative.
En 1976, il a fondé l’Institut pour la Psychothérapie Intégrative à New York City et a enseigné des psychopraticiens et psychothérapeutes dans de nombreux pays.
Il est l’auteur de plusieurs livres et de nombreux articles sur la pratique de psychothérapie dans différentes revues professionnelles.

Une psychothérapie relationnelle basée sur les processus de développement normaux de la personne.
Voir la vidéo sur la présentation de la psychothérapie intégrative.